Whs Inc

Les dernières news du net !

mersin escort mp3 indir

Stop au langage anti-animaux ?

C’est le dernier combat en date de l’association PETA (People for the Ethical Treatment of Animals, en français : Pour une éthique dans le traitement des animaux), bien connue pour son combat en faveur des animaux et ses campagnes engagées : remplacer les expressions qui manqueraient de respect envers nos amis les bêtes.

Il faut dire que PETA est sur tous les terrains. En effet, l’association avait déjà proposé que la rue de la Saucisse, à Issigeac (cité médiévale de Dordogne), soit renommée rue de la Soycisse, « soy » représentant évidemment le soja.

vache

Des expressions à bannir

Mais à présent, il est question de remplacer des expressions du langage courant. Voici ce qui dérange l’association :

  • Kill two birds with one stone.
  • Be the guinea pig.
  • Beat a dead horse.
  • Bring home the bacon.
  • Take the bull by the horns.

Pour chaque expression visée, PETA propose une autre expression, en remplacement. Si vous n’êtes pas à l’aise avec la langue de Shakespeare, voici un exemple qui fonctionne également en français : au lieu de dire « Prendre le taureau par les cornes », dire « Prendre les fleurs par les épines.

De nombreuses polémiques

Pour le moment, le mouvement n’est guère suivi. Il faut dire que les méthodes de PETA ont parfois tendance à susciter la réprobation. Ce fut notamment le cas lorsque l’association a comparé le transport d’animaux avec l’extermination des juifs d’Europe durant la Seconde Guerre mondiale. Il est important de noter que PETA n’est pas la seule association de défense des animaux à qui l’on a pu faire ce reproche.

Des associations œuvrant en faveur des personnes souffrant de handicap ont également critiqué PETA car celle-ci avait, à leur sens, manqué de respect en disant que tout animal devait avoir des droits, tout comme un handicapé mental en a. Et il ne s’agit que de quelques exemples parmi une bien longue liste.

Évidemment, l’association compte de nombreux adversaires. Il existe même un site web qui parodie PETA : People Eating Tasty Animals.

Un combat plus général en faveur des animaux

La requête de PETA peut paraît quelque peu étonnante, mais il faut reconnaître qu’elle s’inscrit bien évidemment dans un mouvement plus large qui fait que les gens s’interrogent de plus en plus sur la façon dont nous traitons les animaux. On pense à l’élevage, à la question des abattoirs ainsi qu’au transport mais également du divertissement, avec la corrida ou encore les animaux dans les cirques.

Ce qui est certain, c’est que les animaux souffrent plus dans certains élevages que lorsque l’on utilise leur nom dans des expressions comme celles retranscrites ci-dessus. Dans tous les cas, si vous souhaitez vous renseigner sur les animaux et obtenir de bons conseils sur la meilleure façon de vous en occuper, et ceci sans polémiques, vous pouvez visiter le portail animal.ch qui leur est dédié.